www.kanp.be
Bannière KanP


Retour page d'accueil

 
un compteur pour votre site
depuis le 07/02/2002



Activités


  Histoire

  Les campeurs

  Les aidants

  Le budget

  Organiser un camp

  Prochain Camp

  Les activités

  Vos dons


Web


  Webmastrice

  MaJ

  Lier notre site sur le vôtre

  Livre d'or

  Contacts


Sponsors

Cera

Hébergé par:

Notre hébergeur



 
Poème

Lettre Anonyme.

10 jours
Dalhem
Mille neuf cent nonante cinq
Des images vagabondent
Des visages surgissent
Amitié, partage
Une épaule, une voix
J'ai pas tout compris
Mais j'ai tant appris

10 jours
Et je suis fou(folle?)de vous

10 jours
C'est bien trop court
Jamais je n'oublierais
Toujours je vous aimerais

10 jours
Parfois impuissant(e) devant vous
Et pourtant que ne ferais-je pas pour vous

10 jours
Rien qu'avec vous
C'est le bonheur

Signé le coeur!




Poème

Ciney 2002

Ciney,
Lieu prédestiné
Lieu magique,
Qui nous invite,
A l'interrogation,
Et à la méditation.

Quelques frères,
Qui ne font pas la guerre,
Mais l'éducation,
et quelques intonations.

Venez campeurs et campeuses,
Vous liez d'amitié,
Avec les gens de Ciney.

Quelques voiturettes,
Pour faire la fête,
Une bonne dose d'humour,
Et beaucoup d'amour.

Un geste, une main
Pour faire du bien.
Trouvez le chemin,
Pour suivre votre destin.

En cette année 2000,
Ne vous faites pas trop de bile,
Que l'année en cours,
Vous apporte l'amour.
Joie et bonheur
Seront dans vos cœurs.

Isabelle Remond.



Poèmes


Nadia, j'aurais aimé les écrire, mais c'est toi qui les as fait.
Et comme tu me l'as dit:

"Mes mots appartiennent à ceux qui les aiment, à toi ils appartiennent de droit puisque tu les as toujours aimés."

Non...


C'est l"on verra" demain
D'une raison féminine
Un souffle intimidé
Un geste qui se retient

Un pas qui accélère
Le rythme d'un regard
Une approche timide
Vers un oui indécent

C'est l'angoisse d'attendre
Le coeur à fleur de peau
L'éclipse de trois points
Sur un mot incertain...




Tes yeux



Ils glissent sur ma mémoire en éclats de bonheur
Ils sont couleur d'étoiles dans tous les tons du temps
Quand leurs mots et silences se délient sur mon coeur
Ils fondent leur vie de miel sur mes nuits de néant

Tes yeux sont mon amour sous mon ame et ma peau
Ils m'ont appris des reves, je les ai enfermés
Magie sucrée et chaude, étoiles aux mensonges beaux
Ils ont de la lumière cloné tous les secrets

Ils salivent des larmes parfois en mon absence
Je sens monter alors dans chaque repli du foie
Des battements de cils et des cris de silence
Une impuissance visqueuse me frappe à l'émoi

Tes yeux sont mon amour le miroir de ma vie
Tes yeux sont mon amour la fuite et le salut

Tes yeux sont
Mon amour
Tes yeux.




Loin



Comme un sommeil couché les yeux fermés très loin
Au temps des mises à mort des mots sans couverture
Une musique endormie, là, vautrée dans son coin
Ferme de toutes ses clefs chaque trou de serrure

Sous l'ombre rassurante du temps et ses remparts
Je suis déjà partie, j'ai déréglé les heures
Dans la logique plate des portes qui séparent
Au delà de leurs claques, plus loin que leur ailleurs

Ni des Dieux ni des Maitres je ne veux le regard
Qu'ils gisent les fesses en l'air sur leurs pages ordonnées
Sur leurs mots avortés et les guerres qu'ils égarent
Sur nos vies de béton, sur le fil des années.






 
Photos


  Photos des camps

  Photos Campeurs

  Photos Aides

  Wallpapers

  Logos


Coin des artistes


  Textes des responsables

  Récit: En chaise roulante au pays du Lotus Bleu

  Les Poèmes

  Nos liens


Météo

Météo Liège


Météo Bruxelles